Bandeau inférieur

L'ASSAINISSEMENT/Réseau intercommunal

Réseau intercommunal

Le SIAVB a choisi le système séparatif pour l’ensemble de ses communes adhérentes. Ainsi les collecteurs d’eaux usées des communes adhérentes se rejettent dans les collecteurs et antennes intercommunales du SIAVB, et les collecteurs d’eaux pluviales des communes se rejettent dans la Bièvre ou un des ses affluents.
 
En conséquence, pour éviter une pollution du cours d’eau, les habitations doivent être correctement raccordées dans le cadre d’un système de réseau séparatif. En effet, trop souvent on voit des sorties d’eau usées (machines à laver le linge installées dans le garage) branchées sur le réseau d’eaux pluviales ou l’inverse.
 

Entretien

Comme toutes les constructions, les réseaux subissent des agressions, il est donc nécessaire de les entretenir.
Ainsi depuis 1945, le SIAVB construit, réhabilite ou entretien ses collecteurs ainsi que ses antennes intercommunales.
Le SIAVB nettoie régulièrement ses réseaux par des campagnes de curage par jet haute pression.
Néanmoins, après de nombreuses années de fonctionnement, les canalisations sont susceptibles d’être endommagées. Elles ne sont plus étanches et les effluents se dispersent dans le milieu naturel.

Réhabilitation

L’inspection télévisée
Pour identifier la pathologie du réseau, une mini caméra est introduite dans la canalisation pour localiser et identifier les dysfonctionnements.

Les pathologies
Les agressions peuvent être de diverses nature :

  • Effondrement
  • Mouvement des sols et écrasement
  • Racines d'arbres
  • Corrosion par les produits ménagers

Vous trouverez ci-joint une illustration des différentes pathologies des réseaux.

corrosion du collecteurZoomcorrosion du collecteur

fissures du collecteurZoomfissures du collecteur

obstruction du collecteurZoomobstruction du collecteur

affaissement du collecteurZoomaffaissement du collecteur

racines dans le collecteurZoomracines dans le collecteur

pollution du sol Zoompollution du sol

Avancez au rythme de l'inspection Télévisée !

copyright CAE

Un travail de réparation, pour éviter une pollution du milieu naturel est alors nécessaire, on l’appelle : REHABILITATION

La réhabilitation

La réhabilitation peut prendre plusieurs formes/aspects :
La réhabilitation partielle
Une intervention ciblée sur un endroit endommagé 
- Injection de ciment spécifique ou de résine 
- Application d’une section tubulaire composée d’une résine et d’un renfort composite
 
La réhabilitation totale
- Soit on échange complètement la canalisation
- Soit on ajoute une nouvelle paroi composite qui sera appliquée sur l’ancienne.