Bandeau inférieur

LA RIVIERE/Gestion des crues/Information sur les risques de crue par la Bièvre et ses affluents

Information sur les risques de crue par la Bièvre et ses affluents

conseils pratiques pour les nouvelles constructions

Certaines mesures de prévention sont à prendre selon la cote de référence, sous la responsabilité des maîtres d’ouvrage et maîtres d’oeuvre, en cas de constructions nouvelles ou travaux sur le bâti existant, en zone inondable.
 Les sous-sols seront à éviter.
 Les entrées des parties partiellement enterrées seront à une cote supérieure à celle de la crue centennale. En cas d’impossibilité technique avérée, des mesures compensatoires seront à mettre en place. L’évacuation des réseaux d’eaux usées et pluviales devra être munie de clapets antiretour. Les réseaux d’assainissement nouvellement réalisés devront être étanches et munis de clapets anti-retour. Les tampons de visite seront verrouillés.
 Les vides sanitaires auront des ouvertures orientées dans le sens du courant pour faciliter l’évacuation des eaux.
 Les fondations, murs et parties de la structure situées au-dessous de la cote de référence, devront présenter une arase étanche sur leur partie supérieure. Les matériaux sensibles à la corrosion, devront être traités avec des produits hydrofuges et/ou anti-corrosifs.
 Les constructions seront fondées dans le sol de façon à résister à des affouillements, à des tassements ou à des érosions. Elles devront être capables de résister à la pression hydrostatique.
 Les matériaux de second oeuvre (cloisons, menuiseries, portes…) et les revêtements (sols, murs …) situés au-dessous de la cote de référence, seront des matériaux insensibles à l’eau, ou traités.
 Les réseaux extérieurs d’eau, de gaz et d’électricité seront dotés d’un dispositif de mise hors service, ou bien réalisés entièrement au-dessus de la côte de référence.
 Les équipements électriques seront placés au-dessus de la cote de référence, à l’exception des dispositifs d’épuisement ou de pompage.
 Les aménagements autorisés ne devront pas conduire à la création de stocks de produits ou objets de valeur, vulnérables à l’eau, en dessous de la côte de référence.
 Les citernes sous pression, enterrées ou non ainsi que tous récipients contenant des hydrocarbures, gaz, engrais liquides, pesticides et d’une façon générale, tous les produits sensibles à l’humidité, devront être mises hors d’eau ou fixées et rendues étanches. Les citernes enterrées devront être fixées sur un massif en béton destiné à les lester et éviter leur remontée en cas d’inondation.
 Le stockage des produits polluants, quelle que soit leur quantité ou concentration, devra être réalisé dans des récipients étanches et protégés contre les effets de l’inondation centennale. La nomenclature de ces produits est fixée par la législation sur les installations classées et par le Règlement Sanitaire Départemental.
 Les piscines disposeront d’un système de balisage permanent visible en cas de crue.
 Les clôtures et les plantations d’alignement seront étudiées de façon à préserver une transparence maximale à l’écoulement.

précaution avant/après inondation

Lorsque l’inondation survient, que faut-il faire ?

Protégez vos proches et vous même
 N’allez pas chercher vos enfants à l’école, les secours s’en occupent.
 Evacuez votre maison sans vous aventurer à pied ou en voiture dans des zones inondées même si elles ne vous paraissent pas profondes. Si les autorités ou les secours vous le demandent, quittez votre maison (pensez à emporter vos papiers d’identité).
 Si vous avez aménagé une zone de survie, allez-y en emportant tout ce qui vous est nécessaire et que vous n’avez pas encore stocké pendant la phase de préparation.

Protégez vos biens
 Coupez les compteurs de gaz et d’électricité.
 Limitez l’entrée de l’eau en fermant les ouvertures (portes, fenêtres, aérations).
 Surélevez ou déplacez les objets qui peuvent être inondés.

Les premières choses à faire après l’événement
Le bilan
 Faites un constat des dégâts avant tout nettoyage et prenez des photos des dommages.
 Essayez si possible de garder les objets endommagés ou détruits à titre de preuve.
 Demandez les devis de réparation ou de remplacement.

Le nettoyage
 Gardez les factures si vous faites appel à des entreprises de nettoyage, ce poste peut être indemnisé par votre assureur.
 Prenez garde à l’humidité résiduelle qui subsiste dans les murs et dans les appareils électriques.

Rendez votre habitation moins vulnérable
 Rehaussez, si possible, les ventilations basses pour éviter la pénétration de l’eau.
 Prévoyez des systèmes bloquant le refoulement des eaux usées à l’intérieur de l’habitation.
 Prévoyez des systèmes pour empêcher ou limiter l’entrée de l’eau par les portes, portes-fenêtres et fenêtres de sous-sol.
 Prévoyez un réseau de distribution électrique venant du plafond avec des hauteurs de prises adaptées si vous installez ou rénovez le vôtre.
 Placez votre chaudière hors d’atteinte de l’eau.
 Préférez plutôt des revêtements hydrofuges et du carrelage.

Le service d’astreinte du S.I.A.V.B. En cas d’incident, vous pouvez joindre le service d’astreinte 24 h. / 24 h. au 06.74.94.87.15. Ce service d’astreinte n’est à appeler qu’en cas de débordement grave ou d’anomalie, par exemple, arbre bouchant un pont ou effondrement de berge détournant l’écoulement des eaux du réseau de mesure mis en place.

Une cartographie des secteurs à risque dans la vallée est disponible.